Qui sommes nous ?
QUI a adhéré ?

Liste des membres du collectif mise à jour SEPTEMBRE 2017
cliquez ici


Plus de 1000 élus, de toutes tendances politiques, se sont inscrits au Collectif et/ou adhèrent à l'association.
Les élus ayant plusieurs mandats ne sont inscrits que sous l'un d'entre eux.
Si vous repérez des erreurs, merci de nous en faire part.


Actions d'élus
Doc, interventions

Fermer Documents du CEDPA

Fermer Informations

Fermer Interventions

Fermer Textes de référence

Recherche



Toutes les nouvelles !


PAS DE SOUTIEN AU PS - par Jan11 le 06/11/2013 - 19:18

Elu il y a 6 ans sur une liste commune avec le PS dans ma commune de Pipriac, je ne repartirai pas à leur coté. Le PS risque de payer  son obstination à mépriser l'écologie.Malheureusement, je crains que cela ne fasse que profiter à une droite tout aussi volontaire sur le sujet...Jean Mauvoisin
 

pas d'aeroport a Notre Dame Des Landes - par jmc39 le 23/10/2013 - 01:47

il faut soutenir,encore plus nos zadistes et continuer jusqu'a mettre Monsieur Ayrault a genoux...reconnaitre votre erreur,Monsieur Atrault,serait tout a votre honneur.faute avouee est pardonnee.
merci

Abolitionistes - par Yann le 10/06/2013 - 16:07

Au XIXème siècle, pour des raisons économiques, les armateurs nantais soutenus par les édiles municipaux ont longtemps poursuivi le commerce des esclaves. Affaiblie par la traite, l'Afrique n'a pu ensuite résister à la colonisation, puis au pillage de ses ressources. Aujourd'hui, le continent noir est touché par le réchauffement climatique dont les pays riches sont responsables. Premier port négrier français, dernier aéroport international, les notables nantais, sans jamais concerter la population, ont toujours prouvés qu’ils étaient prêts au pire au nom de l’économie.

Que de blocages... - par Celtim le 21/04/2013 - 17:46

Je soutiens ceux qui pensent le TGV pour Paris suffit à remplacer l'aéroport. C'est vrai, quand on peut se payer le train, vu le prix des billets de TGV... Mais tout le monde ne va pas seulement à Paris.
Quant aux inégalités (utilisateurs, loyers...), qui peut croire que tous les Nantais actuels peuvent se payer l'avion ? Moi non en tout cas. Et pourtant ils survolent mon immeuble à l'est de Nantes (quand j'habitais au pont de la Tortière, un avion a même failli s'écraser sur mon précédent logement) et je les supporte en permanence. Très bruyant quand le temps est humide (à Nantes, ça arrive..!). Impossible de dormir la fenêtre ouverte en été. En quoi est-ce mieux qu'ils survolent Nantes ???
Et pour le lac de Grand Lieu, personne pour le défendre ? Cet espace naturel exceptionnel, unique et protégé, actuellement survolé par les avions, a-t-il moins de valeur que des campagnes ? Comment peut-on déclarer protéger des espaces sauvages et les mettre en culture ? Pourquoi n'entend-on pas des associations environnementales neutres, comme la LPO, se prononcer ?
Bref, qu'il est difficile d'être informé par des personnes neutres. C'est ce qui me gêne le plus dans le débat actuel.
Je ne conteste pas que l'avion n'est pas un moyen de transport écologique. Mais pourquoi penser que, si un nouvel aéroport est une mauvaise idée, l'aéroport actuel est une bonne chose ? Je reste perplexe.
Ah, si le train était moins cher et permettait de se rendre partout, il n'y aurait pas de problème...

Désert français - par PapiMichel le 28/03/2013 - 09:15

Nous n'avons pas toutes les clés pour analyser et comprendre comment fonctionne une société .Riton parle de l'arrivée de la LGV à St Malo et de ses conséquences
sur les loyers, c'est hélas vrai et ceci dans toutes les villes.Avec le Tgv Est le prix des bilets a augmenté de 60%! Pour autant ne doit-on rien faire? Prenons le cas d'une commune que je connais bien et qui se trouve aux antipodes du cas de St Malo: Tournon St Martin(36) là pas de Tgv pas d'aéroport, des maisons de 8 pièces à 130000€ mais pas de travail...
La Lgv Le Mans Rennes impacte 2000 hectares de terre coûte 3,4 Milliards d'€uros, 4000 agriculteurs sont concernés et peu de manifestations. Hier soir au JT sur Antenne2 dans un reportage  à Monaco un immeuble en construction aura sur sa terrasse l'appartement le plus cher du monde soit le prix de l'aéroport de Nddl, cela me laisse pantois, d'autant plus que là il n'y a pas de manifestants.
Je suis sur que si l'aéroport de Nddl avait été construit dans une zone de plaine sans arbres il n'y aurait pas eu tous ces problèmes.
La France vieillit dans sa tête!

une cheval de troie pour les chinois - par riton le 17/03/2013 - 21:36

NDDL : UN CHEVAL DE TROIE POUR LES CHINOIS (17/3/2013)   Il y a quelques semaines, j’entendais le maire de CARHAIX en Bretagne qui annonçait fièrement l’implantation d’une laiterie chinoise dans sa commune. Formidable, des chinois qui investissent dans le Grand Ouest. Et puis, je me suis souvenu d’éléments de mon passé récent: .un de mes meilleurs amis vit dans la vallée de Sonoma (en Californie) ou il gère un des plus grand vignoble américain. Il y a 5 ans, les chinois ont acheté ce vignoble. Au bout de 2 ans, ils lui ont demandé de licencier la moitié de son personnel pour le remplacer par plus de mexicains, etc. pendant plusieurs nuits, il n’a pas dormi car il n’était pas préparé à aller annoncer cette nouvelle à ces salariés. .Il y a 7/8 ans, je recevais une délégation chinoise de professionnels de l’agroalimentaire. Avec le PDG d'une entreprise, nous les avions fait découvrir son usine d’aliment du bétail. Je fus déçu de leur comportement car la seule chose qui les intéressait était de photographier toute l’usine et les machines dans le moindre détail pour eux recopier le modèle chez eux. Je discutais avec le chauffeur du bus qui nous les avait conduits ici. Il me disait que c’était normal et que tous fonctionnaient de la sorte. J’avais été très marqué et déçu de ce comportement. Copier, reproduire, exploiter et ruiner les économies locales   Le rapport avec NDDL : UN CHEVAL DE TROIE En fait, il s’agit seulement pour certains élus de couper un ruban. Mais aussi avec cet aéroport, de brader notre terroir, notre économie, notre patrimoine et nos emplois à d’autres pays. Alors comment cela va se passer cette conquête chinoise? 1/ je viens dans le grand Ouest par NDDL 2/ je vois ce que je peux acheter (industrie agroalimentaire, exploitations agricoles, abattoir, etc.). je rappelle que les chinois ont les moyens financiers et surtout qu’ils souhaitent une vie à l’occidental. 3/ je sympathise avec quelques élus locaux et acteurs du développement économique (ceux  qui sont facilement manipulable et qui ont une faible perception du développement économique et de la création d’emplois) 4/ j’investis et au bout de 4/5 ans, je mets en place ma propre organisation, et je fais venir de la main d’œuvre à pas cher (surtout des pays de l’Est). NB : je suis impressionné par le nombre de personnes venant de l’EST travaillant dans nos entreprises (abattoirs, garages, pépinière, etc) dans le Grand Ouest. Heureusement que la PAF (Police de l’Air et des Frontières) veille au grain.   En tout cas, peut-être que les choses ne sont pas si simples que cela mais une chose est quasi sûr, nous serons les plus grands perdants économiques de cet aéroport car celui-ci va accélérer notre destruction économique.

cela se passe comme cela chez nos voisins - par riton le 19/01/2013 - 17:22

RFI, le 8 janvier 2013   Allemagne : le fiasco du nouvel aéroport de Berlin   L’énième report de l’ouverture officielle d'un nouvel aéroport à Berlin se transforme jour après jour en scandale politico-financier dans la capitale allemande, et même au-delà. Depuis son lancement, cet énorme projet d’infrastructures n’aura connu que des difficultés. Le maire de Berlin, en première ligne, cherche à sauver sa tête alors que les appels à la démission se font pressants. « Rasez cet aéroport catastrophe et laissez les Chinois en construire un nouveau. » Comme d'habitude, le quotidien populaire Bild Zeitung ne fait pas dans la nuance pour commenter le fiasco autour du BER, l’abréviation officielle du nouvel aéroport international de Berlin, qui doit - un jour probablement - être inauguré aux portes de la capitale allemande.   L’aéroport aurait dû entrer en service le 30 octobre 2011. Depuis, d’inextricables difficultés techniques sur fond de polémiques autour des responsabilités des constructeurs et des élus ont conduit à plusieurs reports de l’ouverture : octobre 2011, puis juin 2012, puis mars 2013 et jusqu’à ce lundi, fin octobre 2013, juste avant le centième anniversaire de Willy Brandt, l’ancien maire de Berlin-Ouest devenu plus tard Chancelier qui a donné son nom à l’aéroport.    08/09/2012 - Allemagne / Economie Allemagne : les difficultés financières de la ville de Berlin pénalisent ses grands chantiers  Les fuites ce week-end ont été confirmées depuis officiellement : la dernière date prévue ne pourra pas être tenue. On ne saura que dans quelques mois quand cet aéroport à la mode plus arlésienne que prussienne sera inauguré. Ce sont encore et toujours des difficultés techniques qui expliquent ce nouveau retard, à commencer par les systèmes de protection incendie qui doivent impérativement fonctionner pour que les infrastructures soient ouvertes au public.   « Mesure d'hygiène politique » Berlin, ville « pauvre mais sexy » pour reprendre l’expression aujourd’hui quasi-légendaire de son maire, le social-démocrate Klaus Wowereit, suscite plus que jamais les moqueries. Les réseaux sociaux et la presse rappellent de manière implacable tout ce qui ne marche pas : les transports en commun qui ne supportent pas le froid, les chantiers mal coordonnés, les nids de poule abyssaux, une administration kafkaïenne ou encore des loyers qui augmentent trop vite. Après la mise en place d’une commission d’enquête au sein du Parlement de Berlin, les critiques contre Klaus Wowereit se font de plus en plus radicales. Sa décision lundi de renoncer à son poste de président du conseil de surveillance du nouvel aéroport n’est perçu par beaucoup que comme un pis-aller en attendant une démission, après onze ans à la tête de la ville. « Une mesure d’hygiène politique », pour le quotidien Tagesspiegel.   Ouverture prévue pour ... 2007 Le lancement du projet de nouvel aéroport en discussion depuis les années 1990 avait eu lieu en 1996, lorsque le site de Schönefeld, créé par la RDA communiste, avait été retenu. L’ouverture des nouvelles infrastructures est prévu à cette époque pour 2007 ! Le site historique de Tempelhof, en plein cœur de la ville, a fermé en 2008. L’aéroport de Tegel, également à Berlin-Ouest, doit cesser son activité dès que le BER ouvrira. Les problèmes s’enchaînent. Impossible de privatiser le projet. Les pouvoirs publics décident de le financer directement : les régions de Berlin et du Brandebourg (chacune à hauteur de 37%) ainsi que l’Etat fédéral. Ce sont eux qui devront éponger l’ardoise. Les coûts initiaux ont explosé et sont passés de 2 milliards à 4,3 milliards d’Euros.   Extensions en préfabriqué Les deux aéroports encore en service, Schönefeld et Tegel, atteignent la limite de leurs capacités. Des extensions en préfabriqué s’efforcent de faire face à un nombre de passagers de plus en plus important, soutenu par le succès du tourisme à Berlin. Les compagnies aériennes, après l’annonce de cet énième report, exigent des investissements pour améliorer la situation. Les passagers doivent prendre leur mal en patience et l’auto-dérision des Berlinois est mise à contribution. Les critiques des experts redoublent. Ils jugent plus que jamais les capacités du nouvel aéroport insuffisantes pour faire face à l’afflux des passagers. Certains demandent même un abandon du projet pour en construire un nouveau. Une solution qui n’arrangerait pas les finances de la capitale allemande, déjà endettée jusqu’au cou.   je crois que cela va se passer plus ou moins comme cela à NDDL riton  

ouest france aeroport berlin - par riton le 11/01/2013 - 12:37

bonjour,

un petit tour coté OUEST FRANCE du 10 janvier 2013 concernant l aéroport de Berlin.

COMME PAR HASARD


SUITE lettre ouverte du Cercle nantais pour une Constituante - par Moulinier le 08/01/2013 - 12:21

Constatant que la lettre ouverte en date du 20 décembre 2012 du Cercle Nantais pour une Constituante au Président de la République n'a pas été intégralement reproduite (faute de place ?) sur le site (il manque la fin et celle-ci nous paraît essentielle) je me permets de reposter la dernière partie de cette lettre ouverte :

En tant que citoyens, nous sommes en droit d’avoir des réponses précises à ces questions importantes. Nous espérons que l’opération de lobbying engagée par le Syndicat mixte de l’Aéroport du Grand Ouest par le biais de cet appel d’offres ne se contentera pas d’être une simple opération publicitaire destinée à justifier la politique du court terme pour un projet qui semble à première vue contestable sur les plans de la rentabilité économique et de la protection des intérêts des citoyens de notre République. Et encore, nous laissons de côté la dilapidation accélérée des terres agricoles, l’absence de transparence démocratique sur la conclusion du contrat de concession signé par le précédent
gouvernement et approuvé apparemment en son entier par l’actuel. Bien sûr, nous laissons aussi de côté l’environnement policier, digne d'une situation d'état de siège dont nous, citoyens de Nantes et de Loire-Atlantique, avons chaque jour la vision depuis plus de deux mois.

Par ailleurs, au lieu d'une telle opération de lobbying, à fonds publics perdus, comme les pleines pages de publicité sur les média nationaux et locaux, n'aurait-il point été préférable d'engager un véritable débat citoyen non seulement sur le projet mais aussi sur le devenir des transports dans la perspective du pic pétrolier. Comment se satisfaire d'une simple commission du dialogue qui ressemble plus à une commission d'enregistrement de décisions irrévocables qu'à un vrai débat démocratique. Nous pourrions en dire autant de la commission sur la transition énergétique dont la composition bafoue les principes élémentaires du débat démocratique qui ne saurait se réduire à des débats d'experts.

Ce n'est pas à coup de matraques que se défend la République, mais par le débat avec l'ensemble des citoyens que, malheureusement, la Constitution actuelle limite à sa plus simple expression, raison de notre engagement en faveur d'une Constituante par le Peuple et pour le Peuple pour affronter notamment les défis énormes de ce début de siècle. Ce n'est pas avec les idées et les méthodes du siècle précédent que notre pays affrontera avec sérénité ces défis.

Pour conclure nous vous invitons avec tout le respect dû à votre fonction à consulter le site de l'Association pour une Constituante : www.pouruneconstituante.fr/

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre considération distinguée ainsi que nos salutations citoyennes et respectueuses.

Pour le Cercle Nantais de l'Association pour une Constituante
Yannick Moulinier
Ingénieur Civil des Mines

Un aéroport pour les défavorisés et les nantis mais surtout pas pour les classes moyennes - par riton le 07/01/2013 - 18:25

Un aéroport pour les défavorisés et les nantis mais surtout pas pour les classes moyennes   Je refaisais le point sur la ligne TGV mise en service il y a peu de temps entre Rennes et St Malo. En regardant le projet de l’aéroport de NDDL, on se retrouve dans la même situation. L’arrivée du TGV  a eu pour conséquences : 1.     les retraités aisés ayant de l’argent de venir s’installer à St Malo et de faire des aller-retour entre Paris et la cité malouine. Cette arrivée a fait flamber les couts des loyers. 2.     les familles défavorisées se retrouvent avec des loyers et des couts de vie plus élevés et dans la plupart des cas quittent la ville pour des logements sociaux en périphérie voire les communes avoisinantes (paupérisation croissante) 3.     les familles à revenus intermédiaires qui étaient bien installées à St Malo se retrouvent à quitter le ville pour aller s’installer dans les villages assez éloignés de leurs lieux de travail. Ces familles à revenus moyens sont les grandes perdantes car elles se retrouvent à faire des km entre le lieu de vie et le lieu de travail et l’augmentation le prix du carburant n’arrangent rien à la situation     Il en sera de même pour les villages NDDL et les villages voisins : .des familles défavorisées dans ces villages qui vivront avec les inconvénients de cet aéroport (bruit, loyer élevé, etc.) et n’utiliseront jamais l’avion (billet trop cher), .des nantis qui se retrouveront à Nantes. Ces familles aisées ne resteront surtout pas à NDDL et autour à cause du bruit. L’aéroport ne le sera d’aucune utilité car à Nantes se trouvent le TGV pour aller à Paris. .Pour la classe moyenne qui sera la plus perdante, elle va se trouver à devoir s’installer à 20/40 km au nord, à l’est et à l’ouest de NDDL. Elles prendront l’avion quand elles le pourront en fonction de leurs faibles économies. En conclusion, l’aménagement de territoire n’est pas encore opérationnel dans nos campagnes. Comme quoi, il est important et je le signale souvent auprès de certains fonctionnaires et élus, de les former à une approche plus globale de leurs projets.  

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Prochaines dates
 


26 novembre
2017

promenades
sur la Zad


pour régler
votre cotisation 2017

bulletin
d'adhésion


Agenda du site de l'Acipa

 Retrouvez le CeDpa sur Facebook

Courriers, Etudes

Fermer Communiqués

Fermer Courriers du CéDpa et réponses

Fermer Echanges avec la DGAC

Fermer Etude Consolidation du sol de NDL

Fermer Etude Optimisation Nantes Atlantique

Fermer Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)

Fermer Etude Seuils de plafonnement

Fermer Etude économique indépendante

Fermer L'étude bidon du CG 44

Revue de presse

Lien vers la revue de presse de l'Acipa
(actualisée très régulièrement)
  
ici


si le lien ne fonctionne pas, recopiez cette adresse dans votre navigateur :
http://acipa.presse.free.fr/
Articles/body_articles.htm


Visites

 420075 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

^ Haut ^