Qui sommes nous ?
QUI a adhéré ?

Liste des membres du collectif mise à jour JANVIER 2017
cliquez ici


Plus de 1000 élus, de toutes tendances politiques, se sont inscrits au Collectif et/ou adhèrent à l'association.
Les élus ayant plusieurs mandats ne sont inscrits que sous l'un d'entre eux.
Si vous repérez des erreurs, merci de nous en faire part.


Actions d'élus
Doc, interventions

Fermer Documents du CEDPA

Fermer Informations

Fermer Interventions

Fermer Textes de référence

Recherche



Bienvenue sur le site du CéDpa - Pas d'aéroport à Notre Dame des Landes


Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes


 
Appel à soutenir financièrement notre combat juridique
texte de l'appel et
financement en ligne

Mardi 31 janvier 2017 - notre réponse à la lettre que Philippe Grosvalet, président du Conseil départemental a adressée à Benoît Hamon


Monsieur le Président du Conseil Départemental

 

Quelle rapidité pour écrire à Benoît Hamon ! Nous aurions aimé que vous répondiez à nos différents courriers avec la même célérité,  puisque  l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes  occupe visiblement toutes vos pensées (en fait, vous n’avez pas répondu du tout).

 

On aurait pu s’attendre à un petit moment de silence, voire de décence avant qu’en chœur caciques locaux et nationaux demandent au candidat finalement choisi de renier ses positionnements (sur NDDL pour certains, sur le revenu de base pour d’autres et la liste n’est pas close) : jusqu’ici on attendait au moins d’être élu avant de ne pas tenir ses promesses, tout s’accélère décidément ! Au moment où les votants de dimanche vous ont dit tout simplement qu’ils voulaient plus de gauche et de visions nouvelles, comme d’habitude vous répondez «  synthèse » et demandez à celui qui doit porter vos couleurs de changer d’avis...et peut-être aussi  de poursuivre demain la politique du quinquennat passé ? ( à supposer qu’il soit élu bien sûr). Réenchanter le  futur sera difficile…

 

Quels sont  vos arguments? Les lieux communs, les mensonges  et les affirmations que vous ressassez ad nauseam depuis le début, campé sur la position de ceux qui « savent » et  préparent  l’avenir du bon peuple et son bonheur, avec succès  comme on le constate d’ailleurs chaque jour.

 

Un paragraphe d’envolée lyrique sur les déplacements aériens pour la jeunesse, la paix et l’Europe. Les opposants que nous sommes auraient-ils proposé la fermeture des aéroports ? Où ? Quand ? Avez-vous regardé nos propositions d’optimisation de l’actuel aéroport (cf travaux de l’atelier citoyen) ? Non, c’est plus facile de nous faire passer pour les adeptes du retour aux cavernes et à la bougie.

Un paragraphe sur la nécessité de libérer du foncier sur l’agglomération. Cette fois nous sommes coupables de ne pas permettre le logement pour tous. Je vous rappelle les chiffres : le départ de Nantes-Atlantique libérerait 3 % seulement de la surface de l’agglo. Et vous voudriez nous faire croire que ces 3 % sont  indispensables ?  Si l’agglo s’est étendue en gaspillant beaucoup d’espace, à qui la faute ? A ceux qui n’ont pas eu de politique foncière, pas à l’aéroport. Nantes-Métropole  peut aujourd’hui se densifier si besoin est, et d’ailleurs elle le fait malgré l’aéroport.

Un paragraphe  sur la nécessité de « raison garder » face aux mauvais coucheurs qui s’opposent à tout : « Chaque projet de construction de routes, de réalisation de grands ensembles, de déploiement du numérique ou de parcs éoliens aujourd’hui, connaît ses détracteurs », dites-vous. Passons sur l’expression  «  grands ensembles » qui fleure bon les trente glorieuses du  20ème siècle. Nous voilà anti-progrès, et probablement nimbystes. « Je ne crois pas à la théorie des « grands projets inutiles et imposés », ajoutez-vous. On ne vous demande pas de croire, Monsieur le Président, surtout pas à une théorie qui n’existe que dans votre esprit. On vous demande de regarder les faits. Les faits, c’est que les projets qui sont aujourd’hui fortement contestés par des milliers de citoyens, ici et ailleurs, présentent  tous les mêmes caractéristiques : une décision publique mal fondée, sans respect réel de la transparence et du débat loyal. Le cœur du mal est à chercher dans la manière dont se prennent en France les Décisions d’Utilité Publique. Pour quitter un instant NDDL, que pensez-vous des DUP de  lignes à Grande Vitesse, prises malgré les avis défavorables des commissions d’enquête, des citoyens, et même parfois de la Cour des Comptes, peu suspecte de «  zadisme » ? Pensez-vous vraiment que vos camarades Alain Vidalies*, Alain Rousset*, ou  encore Michel Destot* aient raison d’imposer leur vision et de  poursuivre des projets coûteux et destructeurs «  au nom de l’aménagement du territoire », projets sur lesquels ils n’auront probablement jamais de compte à rendre ? 

 

 

Un paragraphe sur la justice et le droit.  « Les décisions de justice ont toujours donné raison aux promoteurs du dossier, cent soixante-dix décisions, toutes favorables au transfert» Deux mensonges dans la même phrase, c’est trop. Et nous vous l’avons expliqué dans le courrier du 9 décembre dernier, de même que nous avons  détaillé en quoi la consultation de juin dernier avait été une énième mascarade. Si vous n’avez pas eu cette lettre, nous vous  la renverrons  quand vous voulez. Et enfin, trémolo obligatoire dans la voix,  la démocratie : il est curieux  au passage que vous compariez le nombre des votants de juin à celui de la primaire...quel est le sens de cette comparaison ? Vous ne pensez tout de même pas que les 500 000 pro-aéroport voteront B.Hamon s’il change d’avis ? Mais ce n’est pas le plus important. Vous en appelez au respect ?  « Le respect de la parole publique, le respect de la démocratie locale, le respect des décisions de justice, le respect des habitant-es, rien de plus, rien de moins. » Monsieur le Président, le respect se mérite. Et si notre  démocratie est malade et  la parole publique discréditée, ne pensez-vous pas que votre obstination et votre attitude  dans ce dossier y soient pour quelque chose ?

 Nous sommes toujours prêts à vous prouver, chiffres à l’appui, que la bonne décision serait d’aménager correctement Nantes-Atlantique et  de préserver le bocage de NDDL, ce qui

n’empêcherait pas  Nantes de se développer ni les jeunes de voyager ! Au passage vous  économiseriez  300 millions d’euros d’argent des contribuables ! Mais peut-être n’est-ce pas une de vos priorités ?

Et puisque vous  invitez Benoît  Hamon à venir ici, nous sommes évidemment  prêts  à vous accueillir tous les deux sur la ZAD pour vous montrer ce qui s’y passe vraiment. 

 

 *Alain Vidalies, secrétaire d’état PS aux transports a décidé l’Utilité Publique de la LGV Bordeaux-Toulouse (projet GPSO du sud ouest) malgré l’ avis défavorable de la commission d’enquête publique ;  * Alain Rousset président PS de la nouvelle Aquitaine s’en est évidemment félicité ; *Michel Destot, député PS d’Isère est un des plus farouches partisans du projet  Lyon-Turin, dénoncé par la Cour des Comptes comme une gabegie financière.

 



***********************

 NDL_livre_FV_couv1.jpg

 "Notre Dame des Landes : la fabrication d'un mensonge d'Etat"

le livre de Françoise Verchère
aux éditions Tim Buctu

dans toutes les bonnes librairies

 

prix : 10 euros


ce qu'en dit Ouest France (27 janvier 20016)
 

Les 6 dernières nouvelles


L'ignorance crasse des Ailes pour l'ouest - par CéDpa le 16/11/2016 - 11:34

Dans l’émission "28 minutes" sur Arte le 15 novembre 2016, François de la Tullaye (‘Ailes pour l’Ouest’), grand pourfendeur des scientifiques écologues, en a sorti une bien bonne :
« Ce n’est pas une zone humide (….) La zone sur laquelle va être construite l’aéroport est une zone dans laquelle il y a de l’humidité pour une raison très simple: elle n’est pas exploitée, l’humidité stagne, elle n’est pas drainée, etc… »
Fallait le dire, il l’a dit !!!

http://sites.arte.tv/28minutes/fr/robert-king-environnement-pourquoi-les-projets-locaux-sont-ils-autant-contestes-28minutes
à 17:40

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, l'arrivée de 7500 nouveaux logements liée au départ de l'aéroport se ferait en 20 ou 30 ans - par CéDpa le 08/02/2016 - 22:11

L'analyse des documents que le Ministère a transmis en novembre 2015 et janvier 2016 au CéDpa permet de relever des informations intéressantes.

La densification urbaine est souvent avancée pour justifier le transfert de l'aéroport. La fermeture de Nantes Atlantique permettrait d'accueillir 7500 nouveaux logements à l'intérieur du périphérique nantais.

On découvre aujourd'hui que la DGAC a écrit : "sur 20 ou 30 ans" ! (documents d'explications 2013 page 13 et document C2/C3 page 54)

Effectivement, s'il s'agit de remodeler totalement le quartier des Couets à Bouguenais par exemple, c'est une opération sur 20 ou 30 ans. La fiche argumentaire n° 8 sur les Questions d'urbanisation de l'Acipa ne disait pas autre chose.

Alors que Nantes métropole construit chaque année près de 7300 nouveaux logements (site plum.nantesmetropole) , on a peine à croire que ceux qui brandissent l'argument de densification croient à ce qu'ils racontent.

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, la réfection de la piste de Nantes Atlantique coûterait 35 M d'euros - par CéDpa le 08/02/2016 - 21:57

En 2006, la DGAC a écrit que le coût de la réfection de la piste de Nantes Atlantique, s'il fallait rester, serait de 35 M d'euros, ce chiffre fait même partie des avantages du projet de NDL en termes de coût évité (dossier C2/C3 pages 7 et 19).

En 2013, dans son évaluation du coût de réaménagement de l'aéroport existant demandée par la Commission du dialogue, la même DGAC a estimé que le coût de la réfection de la piste de Nantes Atlantique était de 290 M euros !

Le chiffrage de 2006 est beaucoup plus proche de l'estimation de l'Atelier citoyen (25 M euros) et des coûts récents de réfection de pistes (30 M pour Orly 4, 19 M pour Franckfort 1...)

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, la concurrence entre Rennes et NDL sera plus forte qu'entre Rennes et Nantes Atlantique - par CéDpa le 08/02/2016 - 21:47

Si NDL se fait, la concurrence avec l'aéroport de Rennes Saint Jacques sera plus forte que celle qui existe actuellement entre Nantes et Rennes (dossier B1 page 41).

C'est peut-être pour cela que depuis 2013, la demande de la Commission du dialogue d'étudier l'avenir des aéroports de l'Ouest n'a pas été honorée. Serait-on gêné de constater que la situation avec NDL génèrerait plus de difficultés que la situation actuelle ?

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, aller à NDL sera plus couteux qu'aller à Nantes Atlantique pour les passagers réguliers - par CéDpa le 08/02/2016 - 21:42

Pour les passagers des vols réguliers (la majorité), il sera globalement plus onéreux de se rendre à Notre Dame des Landes qu'à Nantes Atlantique en voiture (document d'explications de 2013, page 12).

On s'en doutait mais ça vaut le coup de voir noir sur blanc une information que la DGAC a cherché à cacher jusqu'à présent. Et étant donné que presque tous les déplacements se feraient par la route pendant un bon nombre d'années, bonjour l'avantage économique pour les usagers !

... / ... Lire la suite


Edifiant : le trafic aérien en France - par Flightradar le 28/12/2014 - 15:06

Flightradar : un site très intéressant. L'observation du trafic aérien en temps réel est assez édifiante en comparant Nantes Atlantique avec Rennes par exemple, pas beaucoup plus d'encombrement sur l'un ou l'autre des aéroports. Par contre, si on observe les 2 parisiens, ça n'a plus rien à voir. NDDL étant présenté à hauteur de ces derniers, pour le faire fonctionner, il faudrait détourner du trafic des autres régions ! Le site:   http://www.flightradar24.com/46.93,-2.04/8

... / ... Lire la suite


Prochaines dates
 

AG

25 mars 2017

9h - 12h30


à Vigneux de Bretagne
salle Erdre et Cens

9 rue du grand calvaire




Agenda du site de l'Acipa

 Retrouvez le CeDpa sur Facebook

Courriers, Etudes

Fermer Communiqués

Fermer Courriers du CéDpa et réponses

Fermer Echanges avec la DGAC

Fermer Etude Consolidation du sol de NDL

Fermer Etude Optimisation Nantes Atlantique

Fermer Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)

Fermer Etude Seuils de plafonnement

Fermer Etude économique indépendante

Fermer L'étude bidon du CG 44

Revue de presse

Lien vers la revue de presse de l'Acipa
(actualisée très régulièrement)
  
ici


si le lien ne fonctionne pas, recopiez cette adresse dans votre navigateur :
http://acipa.presse.free.fr/
Articles/body_articles.htm


Visites

 351892 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

^ Haut ^