Qui sommes nous ?
QUI a adhéré ?

Liste des membres du collectif mise à jour SEPTEMBRE 2017
cliquez ici


Plus de 1000 élus, de toutes tendances politiques, se sont inscrits au Collectif et/ou adhèrent à l'association.
Les élus ayant plusieurs mandats ne sont inscrits que sous l'un d'entre eux.
Si vous repérez des erreurs, merci de nous en faire part.


Actions d'élus
Doc, interventions

Fermer Documents du CEDPA

Fermer Informations

Fermer Interventions

Fermer Textes de référence

Recherche



Bienvenue sur le site du CéDpa - Pas d'aéroport à Notre Dame des Landes


Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

  Appel à soutenir financièrement notre combat juridique
texte de l'appel et financement en ligne

Octobre 2017 : souscription pour financer une étude sur le bruit


  3 octobre 2017

Françoise Verchère, co-présidente du CéDpa, répond à certaines attaques

Ouh là là, comme ils sont énervés tous les partisans de NDDL !

Philippe Grosvalet menace d’aller en justice, car «  avec ou sans E.Macron l’aéroport se fera ! ». « Le Président n’est pas au dessus des lois », ajoute-t-il. Certes, mais il nous semblait que l’aéroport était un projet d’État et que donc l’État seul pouvait décider de sa poursuite ou de son abandon, non ? Et de quelle loi exactement parle P. Grosvalet ? Mystère…

Décidément très en verve, le même P. Grosvalet affirme qu’il faut absolument une ligne ferroviaire digne de ce nom entre Nantes et Rennes, qui passerait par… NDDL bien sûr. Aurait-il oublié qu’il avait lui-même à l’automne 2014 regretté (en off, certes, à la table du déjeuner suivant la session) que viennent en débat public les fameuses Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de Loire, dans lesquelles s’insérerait cette ligne, jugeant alors que tout cela était programmé entre 2030 et 2050 et qu’il était bien inutile d’en parler en 2014 ? Ne serait-il pas temps de reconnaître que la liaison tram-train Nantes-Châteaubriant n’a pas été pensée intelligemment ? Mais peut-être ne veut-il pas faire de peine à Jacques Auxiette, ancien président de la région, et à Gilles Bontemps ancien vice-président communiste, qui se sont « arrangés » avec la commande publique mais qui pourfendent avec ardeur les « hors la loi » de NDDL ? (cf article de Médiacités du 20 septembre 2017)

L’actuel Président de la Région n’est pas en reste ! Lui aussi tempête, menace, s’insurge, contre les médiateurs d’abord, puis contre l'un des bureaux d’étude retenus, Carbone 4. Cerise sur le gâteau qui me flatterait presque si tout cela n’était ridicule, le SMA s’étrangle à l’idée « qu’une opposante appelant publiquement à s’opposer physiquement au démarrage des travaux » participe aux réunions de controverse face à la DGAC. En quoi est-ce le signe d’une éventuelle partialité de la médiation ? Bruno Retailleau ne l’explique pas. Je représente effectivement avec d’autres le CéDpa aux réunions actuelles, comme je l’ai fait pour toutes les autres instances (Commission du dialogue, groupes Cuvillier, CNDP, etc.). On ne peut pas dire que pour l’instant nos positions aient été reconnues. Qu’en sera-t-il cette fois ? Nous n’en savons rien mais si cela peut rassurer Bruno Retailleau, qu’il sache que nous ne sommes pas en osmose avec les médiateurs ni en accord avec un certain nombre de leurs hypothèses. Et nous pourrions nous aussi nous insurger publiquement que l’étude sur la piste soit confiée à l’IFFSTAR et CEREMA qui ont travaillé et travaillent pour la DGAC et le projet NDDL. Simplement, jusqu’ici, nous avons respecté ce qui nous était demandé, à savoir une totale discrétion sur le travail en cours. Nous aurions pourtant préféré que tout fût public pour éviter la suspicion. Nous l’avions d’ailleurs demandé, en vain.

Monsieur Retailleau nous semble en tout cas bien mal placé pour donner des leçons de morale, lui qui a fait financer une campagne de publicité pour l’évacuation de la Zad, hors toute compétence de la Région, et qui a lancé une pétition manipulée sur le même sujet. On sait bien que son rêve de conduire lui-même les forces de l’ordre à l’assaut s’est effondré en même temps que s’écroulait la statue vertueuse de son mentor François Fillon. Mais la déception se soigne, il y a de bons psychologues dont c’est le métier. Il y a aussi le jeu pour oublier. Interville n’existe plus, dommage, car vingt après, B. Retailleau aurait pu une nouvelle fois gagner... avec un petit coup de pouce de Chiabodo bien sûr ! (cf Canard enchaîné du 27 septembre).

Mais la position la plus formidable est peut-être celle du maire de Saint-Aignan de Grandlieu. Le LAC, la préservation du LAC, de sa faune de sa flore, sa Zone Natura, ses protections européennes, voire mondiales, il nous en a parlé cent fois, prétextant que l’aéroport menaçait ce joyau. Et voilà qu’il construit sans autorisation une passerelle malgré la loi littoral ! Gêné ? Pas le moins du monde... Quand l’État lui demande logiquement de la démonter, il attaque l’État en référé ! Et qui vient cette fois appuyer la position de l’État ? Les associations environnementalistes, ces affreux naturalistes qui ont trouvé à NDDL des espèces protégées non identifiées que le Préfet refuse pourtant de voir ...Ubu est de retour !

Reconnaissons au maire de Saint-Aignan qu’il s’occupe aussi des habitants et pas seulement des oiseaux. Il veut aussi attaquer l’État pour mise en danger de la vie d’autrui car Nantes-Atlantique n’a pas encore de PPBE (Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement). « Mise en danger de la vie d’autrui » voilà qui nous rappelle un des arguments fallacieux utilisés, celui de la sécurité. Car dans ce cas, il lui faudra d’abord prouver que Nantes-Atlantique est plus dangereux et plus pénalisant pour ses riverains qu’Orly, Roissy, Marseille, Toulouse, Bordeaux et autres aéroports français... Cela dit, M. Lemasson a raison de demander un PPBE, nous l’avons fait également, comme nous demandons aussi la révision du Plan de Gêne Sonore depuis des années ! Un PPBE est en effet obligatoire à partir de 50 000 mouvements, atteints désormais à Nantes-Atlantique. Ce plan devrait permettre, si tous les acteurs jouent le jeu, d’améliorer les conditions des habitants survolés, notamment la nuit. Nous l’avons déjà dit mais recommençons : oui, les avions font encore du bruit, même s’ils en font moins qu’avant, oui ce serait mieux qu’ils n’en fassent pas du tout, comme ce serait mieux que les voitures soient silencieuses, de même que les usines, les trams, les hélicoptères du Samu, les balayeuses et les camions poubelles. Mais nous pensons qu’on peut concilier un aéroport qui ne sera jamais Roissy (et c’est heureux !) et une vie correcte pour les riverains. C’est en tout cas ce que nous défendons auprès de la médiation...

F. Verchère

 


***********************

 NDL_livre_FV_couv1.jpg

 "Notre Dame des Landes : la fabrication d'un mensonge d'Etat"

le livre de Françoise Verchère
aux éditions Tim Buctu

dans toutes les bonnes librairies

 

prix : 10 euros


ce qu'en dit Ouest France (27 janvier 20016)
 

Les 6 dernières nouvelles


L'ignorance crasse des Ailes pour l'ouest - par CéDpa le 16/11/2016 - 11:34

Dans l’émission "28 minutes" sur Arte le 15 novembre 2016, François de la Tullaye (‘Ailes pour l’Ouest’), grand pourfendeur des scientifiques écologues, en a sorti une bien bonne :
« Ce n’est pas une zone humide (….) La zone sur laquelle va être construite l’aéroport est une zone dans laquelle il y a de l’humidité pour une raison très simple: elle n’est pas exploitée, l’humidité stagne, elle n’est pas drainée, etc… »
Fallait le dire, il l’a dit !!!

http://sites.arte.tv/28minutes/fr/robert-king-environnement-pourquoi-les-projets-locaux-sont-ils-autant-contestes-28minutes
à 17:40

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, l'arrivée de 7500 nouveaux logements liée au départ de l'aéroport se ferait en 20 ou 30 ans - par CéDpa le 08/02/2016 - 22:11

L'analyse des documents que le Ministère a transmis en novembre 2015 et janvier 2016 au CéDpa permet de relever des informations intéressantes.

La densification urbaine est souvent avancée pour justifier le transfert de l'aéroport. La fermeture de Nantes Atlantique permettrait d'accueillir 7500 nouveaux logements à l'intérieur du périphérique nantais.

On découvre aujourd'hui que la DGAC a écrit : "sur 20 ou 30 ans" ! (documents d'explications 2013 page 13 et document C2/C3 page 54)

Effectivement, s'il s'agit de remodeler totalement le quartier des Couets à Bouguenais par exemple, c'est une opération sur 20 ou 30 ans. La fiche argumentaire n° 8 sur les Questions d'urbanisation de l'Acipa ne disait pas autre chose.

Alors que Nantes métropole construit chaque année près de 7300 nouveaux logements (site plum.nantesmetropole) , on a peine à croire que ceux qui brandissent l'argument de densification croient à ce qu'ils racontent.

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, la réfection de la piste de Nantes Atlantique coûterait 35 M d'euros - par CéDpa le 08/02/2016 - 21:57

En 2006, la DGAC a écrit que le coût de la réfection de la piste de Nantes Atlantique, s'il fallait rester, serait de 35 M d'euros, ce chiffre fait même partie des avantages du projet de NDL en termes de coût évité (dossier C2/C3 pages 7 et 19).

En 2013, dans son évaluation du coût de réaménagement de l'aéroport existant demandée par la Commission du dialogue, la même DGAC a estimé que le coût de la réfection de la piste de Nantes Atlantique était de 290 M euros !

Le chiffrage de 2006 est beaucoup plus proche de l'estimation de l'Atelier citoyen (25 M euros) et des coûts récents de réfection de pistes (30 M pour Orly 4, 19 M pour Franckfort 1...)

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, la concurrence entre Rennes et NDL sera plus forte qu'entre Rennes et Nantes Atlantique - par CéDpa le 08/02/2016 - 21:47

Si NDL se fait, la concurrence avec l'aéroport de Rennes Saint Jacques sera plus forte que celle qui existe actuellement entre Nantes et Rennes (dossier B1 page 41).

C'est peut-être pour cela que depuis 2013, la demande de la Commission du dialogue d'étudier l'avenir des aéroports de l'Ouest n'a pas été honorée. Serait-on gêné de constater que la situation avec NDL génèrerait plus de difficultés que la situation actuelle ?

... / ... Lire la suite


Selon la DGAC, aller à NDL sera plus couteux qu'aller à Nantes Atlantique pour les passagers réguliers - par CéDpa le 08/02/2016 - 21:42

Pour les passagers des vols réguliers (la majorité), il sera globalement plus onéreux de se rendre à Notre Dame des Landes qu'à Nantes Atlantique en voiture (document d'explications de 2013, page 12).

On s'en doutait mais ça vaut le coup de voir noir sur blanc une information que la DGAC a cherché à cacher jusqu'à présent. Et étant donné que presque tous les déplacements se feraient par la route pendant un bon nombre d'années, bonjour l'avantage économique pour les usagers !

... / ... Lire la suite


Edifiant : le trafic aérien en France - par Flightradar le 28/12/2014 - 15:06

Flightradar : un site très intéressant. L'observation du trafic aérien en temps réel est assez édifiante en comparant Nantes Atlantique avec Rennes par exemple, pas beaucoup plus d'encombrement sur l'un ou l'autre des aéroports. Par contre, si on observe les 2 parisiens, ça n'a plus rien à voir. NDDL étant présenté à hauteur de ces derniers, pour le faire fonctionner, il faudrait détourner du trafic des autres régions ! Le site:   http://www.flightradar24.com/46.93,-2.04/8

... / ... Lire la suite


Prochaines dates
 


14 octobre
2017

CA ouvert
aux adhérents


pour régler
votre cotisation 2017

bulletin
d'adhésion


Agenda du site de l'Acipa

 Retrouvez le CeDpa sur Facebook

Courriers, Etudes

Fermer Communiqués

Fermer Courriers du CéDpa et réponses

Fermer Echanges avec la DGAC

Fermer Etude Consolidation du sol de NDL

Fermer Etude Optimisation Nantes Atlantique

Fermer Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)

Fermer Etude Seuils de plafonnement

Fermer Etude économique indépendante

Fermer L'étude bidon du CG 44

Revue de presse

Lien vers la revue de presse de l'Acipa
(actualisée très régulièrement)
  
ici


si le lien ne fonctionne pas, recopiez cette adresse dans votre navigateur :
http://acipa.presse.free.fr/
Articles/body_articles.htm


Visites

 411052 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

^ Haut ^