Qui sommes nous ?
QUI a adhéré ?

Liste des membres du collectif mise à jour SEPTEMBRE 2017
cliquez ici


Plus de 1000 élus, de toutes tendances politiques, se sont inscrits au Collectif et/ou adhèrent à l'association.
Les élus ayant plusieurs mandats ne sont inscrits que sous l'un d'entre eux.
Si vous repérez des erreurs, merci de nous en faire part.


Actions d'élus
Doc, interventions

Fermer Documents du CEDPA

Fermer Informations

Fermer Interventions

Fermer Textes de référence

Recherche



Communiqués - Françoise Verchère répond à certaines attaques - 03 oct 17

 Communiqué de presse du CéDpa 
3 octobre 2017
 

Françoise Verchère, co-présidente du CéDpa, répond à certaines attaques

Ouh là là, comme ils sont énervés tous les partisans de NDDL !

Philippe Grosvalet menace d’aller en justice, car «  avec ou sans E.Macron l’aéroport se fera ! ». « Le Président n’est pas au dessus des lois », ajoute-t-il. Certes, mais il nous semblait que l’aéroport était un projet d’État et que donc l’État seul pouvait décider de sa poursuite ou de son abandon, non ? Et de quelle loi exactement parle P. Grosvalet ? Mystère…

Décidément très en verve, le même P. Grosvalet affirme qu’il faut absolument une ligne ferroviaire digne de ce nom entre Nantes et Rennes, qui passerait par… NDDL bien sûr. Aurait-il oublié qu’il avait lui-même à l’automne 2014 regretté (en off, certes, à la table du déjeuner suivant la session) que viennent en débat public les fameuses Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de Loire, dans lesquelles s’insérerait cette ligne, jugeant alors que tout cela était programmé entre 2030 et 2050 et qu’il était bien inutile d’en parler en 2014 ? Ne serait-il pas temps de reconnaître que la liaison tram-train Nantes-Châteaubriant n’a pas été pensée intelligemment ? Mais peut-être ne veut-il pas faire de peine à Jacques Auxiette, ancien président de la région, et à Gilles Bontemps ancien vice-président communiste, qui se sont « arrangés » avec la commande publique mais qui pourfendent avec ardeur les « hors la loi » de NDDL ? (cf article de Médiacités du 20 septembre 2017)

L’actuel Président de la Région n’est pas en reste ! Lui aussi tempête, menace, s’insurge, contre les médiateurs d’abord, puis contre l'un des bureaux d’étude retenus, Carbone 4. Cerise sur le gâteau qui me flatterait presque si tout cela n’était ridicule, le SMA s’étrangle à l’idée « qu’une opposante appelant publiquement à s’opposer physiquement au démarrage des travaux » participe aux réunions de controverse face à la DGAC. En quoi est-ce le signe d’une éventuelle partialité de la médiation ? Bruno Retailleau ne l’explique pas. Je représente effectivement avec d’autres le CéDpa aux réunions actuelles, comme je l’ai fait pour toutes les autres instances (Commission du dialogue, groupes Cuvillier, CNDP, etc.). On ne peut pas dire que pour l’instant nos positions aient été reconnues. Qu’en sera-t-il cette fois ? Nous n’en savons rien mais si cela peut rassurer Bruno Retailleau, qu’il sache que nous ne sommes pas en osmose avec les médiateurs ni en accord avec un certain nombre de leurs hypothèses. Et nous pourrions nous aussi nous insurger publiquement que l’étude sur la piste soit confiée à l’IFFSTAR et CEREMA qui ont travaillé et travaillent pour la DGAC et le projet NDDL. Simplement, jusqu’ici, nous avons respecté ce qui nous était demandé, à savoir une totale discrétion sur le travail en cours. Nous aurions pourtant préféré que tout fût public pour éviter la suspicion. Nous l’avions d’ailleurs demandé, en vain.

Monsieur Retailleau nous semble en tout cas bien mal placé pour donner des leçons de morale, lui qui a fait financer une campagne de publicité pour l’évacuation de la Zad, hors toute compétence de la Région, et qui a lancé une pétition manipulée sur le même sujet. On sait bien que son rêve de conduire lui-même les forces de l’ordre à l’assaut s’est effondré en même temps que s’écroulait la statue vertueuse de son mentor François Fillon. Mais la déception se soigne, il y a de bons psychologues dont c’est le métier. Il y a aussi le jeu pour oublier. Interville n’existe plus, dommage, car vingt après, B. Retailleau aurait pu une nouvelle fois gagner... avec un petit coup de pouce de Chiabodo bien sûr ! (cf Canard enchaîné du 27 septembre).



Date de création : 25/10/2017 - 13:56
Dernière modification : 25/10/2017 - 13:56
Catégorie : Communiqués
Page lue 59 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Prochaines dates
 


26 novembre
2017

promenades
sur la Zad


pour régler
votre cotisation 2017

bulletin
d'adhésion


Agenda du site de l'Acipa

 Retrouvez le CeDpa sur Facebook

Courriers, Etudes

Fermer Communiqués

Fermer Courriers du CéDpa et réponses

Fermer Echanges avec la DGAC

Fermer Etude Consolidation du sol de NDL

Fermer Etude Optimisation Nantes Atlantique

Fermer Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)

Fermer Etude Seuils de plafonnement

Fermer Etude économique indépendante

Fermer L'étude bidon du CG 44

Revue de presse

Lien vers la revue de presse de l'Acipa
(actualisée très régulièrement)
  
ici


si le lien ne fonctionne pas, recopiez cette adresse dans votre navigateur :
http://acipa.presse.free.fr/
Articles/body_articles.htm


Visites

 420081 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

^ Haut ^