Qui sommes nous ?
QUI a adhéré ?

Liste des membres du collectif mise à jour AVRIL 2015
cliquez ici


Plus de 1000 élus, de toutes tendances politiques, se sont inscrits au Collectif et/ou adhèrent à l'association.
Les élus ayant plusieurs mandats ne sont inscrits que sous l'un d'entre eux.
Si vous repérez des erreurs, merci de nous en faire part.


Actions d'élus
Doc, interventions

Fermer Documents du CEDPA

Fermer Informations

Fermer Interventions

Fermer Textes de référence

Recherche



Etude Plans d'exposition au bruit (PEB) - Rapport de l'étude indépendante - septembre 2013

 

Le CéDpa a sollicité un cabinet indépendant européen, Adecs Airinfra, consultant européen reconnu dans le domaine aéroportuaire, pour un calcul de Plans d'exposition au bruit pour l'aéroport de Nantes Atlantique, aux horizons 2022 (10 ans) et 2032 (20 ans). Cette démarche a pour but d'enrichir le débat public sur la pertinence du projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes. En effet, le thème du bruit futur et de son possible impact sur les constructions sur l'Ile de Nantes a souvent été mis en avant pour justifier le transfert.

La commission de dialogue l'avait d'ailleurs compris puisqu'elle a demandé dans son rapport d'avril 2013 que soient calculés des Plans d'exposition au bruit pour Nantes Atlantique pour 5, 7 et 9 millions de passagers.

La démarche du CéDpa, antérieure à l'avis de la commission, peut néanmoins apporter un éclairage décisif sur ces seuils, comme c'est expliqué dans le document de 3 pages de présentation de l'étude.

 

Les PEB de 2022 et de 2032 occuperont une superficie moindre que le PEB en vigueur aujourd’hui. L’Ile de Nantes et la Zac des Iles à Rezé resteront encore très longtemps (toujours sans doute) en dehors de la zone C du PEB, celle qui empêche de construire des nouveaux logements. En effet, pour que cette zone C atteigne l’Ile de Nantes, il faudrait entre 160 000 et 230 000 mouvements d’avions (14 à 19 millions de passagers… contre 3,6 aujourd’hui).

Cette étude remet en cause l'argument du périmètre de bruit grandissant ainsi que le seuil de 56 000 mouvements présenté dans l’enquête d’utilité publique de 2006 comme celui à ne pas dépasser par rapport à la construction sur l’Ile de Nantes ! 
 

 

 

Etude en français - version légère (30 pages - pdf - 1 Mo)

Etude en français - version lourde - 1ere partie (pages 1 à 21 - pdf - 3 Mo)

Etude en français - version lourde - 2e partie (pages 21 à 30 - pdf - 3 Mo)

Etude originale en anglais (34 pages - pdf - 4 Mo)





Date de création : 23/09/2013 - 21:55
Dernière modification : 15/04/2015 - 09:26
Catégorie : Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)
Page lue 3768 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article






Réaction n°3 

par Thierry le 06/10/2013 - 20:42

j'ajoute juste une conclusion au message précédent :

Limiter/restreindre la possibilité d'améliorer NA en allant sacrifier 1500 ha un peu plus loin ne tient pas ! Sauf à satisfaire la main mise du BTP au service du politique, au détriment de nos finances, de la planète, de l'ère du temps où personne ni aucun professionnel de l'aérien ne cautionne un instant donné la nécessité d'un nouvel aéroport, ici à Nantes comme ailleurs en Europe !!!

DébutPrécédent [ 1 2 ] SuivantFin
Prochaines dates
Courriers, Etudes

Fermer Communiqués

Fermer Courriers du CéDpa et réponses

Fermer Echanges avec la DGAC

Fermer Etude Optimisation Nantes Atlantique

Fermer Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)

Fermer Etude Seuils de plafonnement

Fermer Etude économique indépendante

Fermer L'étude bidon du CG 44

Revue de presse

Lien vers la revue de presse de l'Acipa
(actualisée très régulièrement)
  
ici


si le lien ne fonctionne pas, recopiez cette adresse dans votre navigateur :
http://acipa.presse.free.fr/
Articles/body_articles.htm


Visites

 308453 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

^ Haut ^