Qui sommes nous ?
QUI a adhéré ?

Liste des membres du collectif mise à jour SEPTEMBRE 2017
cliquez ici


Plus de 1000 élus, de toutes tendances politiques, se sont inscrits au Collectif et/ou adhèrent à l'association.
Les élus ayant plusieurs mandats ne sont inscrits que sous l'un d'entre eux.
Si vous repérez des erreurs, merci de nous en faire part.


Actions d'élus
Doc, interventions

Fermer Documents du CEDPA

Fermer Informations

Fermer Interventions

Fermer Textes de référence

Recherche



Etude économique indépendante - Rapport de l'étude économique indépendante octobre 2011

Le CéDpa a sollicité un cabinet d'étude indépendant européen, CE Delft, pour
1- analyser les coûts et bénéfices globaux pour la collectivité, du projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes ;
2 - analyser les coûts et bénéfices globaux d’une amélioration de l’aéroport existant.
Le cabinet a mis en évidence que l’analyse initiale comportait des erreurs. En corrigeant ces erreurs, les bénéfices attendus du nouvel aéroport diminuent significativement et ses coûts augmentent.  
Au final, la construction  d'un nouvel aéroport représente un coût global pour la collectivité, alors que l'optimisation de l'aéroport existant se traduit par un bénéfice global.
Grâce à cette étude, tout un chacun peut réaliser que l'étude économique initiale conduite par l'Etat pour appuyer le projet de nouvel aéroport n'a pas été menée sérieusement, des choix de valeurs ont été faits non conformes aux normes en vigueur, uniquement dans le but de montrer sur le papier que le projet apportait un bénéfice à la collectivité. On sait maintenant qu'il n'en est rien.

Etude en version française (pdf - 50 pages)

Etude en version anglaise (pdf - 50 pages)

Restitution de l'étude sur le site de CE Delft : cliquer ici




Date de création : 26/10/2011 - 22:07
Dernière modification : 15/04/2015 - 09:28
Catégorie : Etude économique indépendante
Page lue 17875 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°13 

par Richard le 14/08/2012 - 19:58

Depuis plusieurs années, je suis convaincu que le projet NDL est infondé en terme de politique d'aménagement et suit d'autres logiques (politicienne, spéculative, etc.). 
Par exemple, un rapport complémentaire d'utilité publique en focalisait la justification sur la diminution du bruit...soulignant que l'essentiel des nuisances proches était généré par les vols d'école de l'aéroclub ! On n'investit pas 1 milliard d'€ pour éloigner les nuisances d'un aéroclub : 20 ha à quelques kilomètres, une piste en herbe balisée la nuit, une route d'accès, un parking, un club-house et un hangar coûtent 1.000 fois moins ! L'installation de silencieux - qui reste une opération chère et complexe pour un aéroclub - coûte 10.000 fois moins !
L'étude SBCA du cabinet Delft, intéressante et pertinente conforte mon opinion. Cependant, je trouve très imprécis, peu sérieux et donc pas convainquant de comparer NDL avec l'investissement d'un milliard pour une piste supplémentaire à Standsted et simultanément, de chiffrer à 80 M€ une nouvelle piste Est-Ouest à Nantes Atlantique. Des ordres de grandeur plus précis seraient bien venus. Néanmoins, ils ne conduiront probablement pas a changer le sens des conclusions du rapport. 
Bon courage

Réaction n°5 

par CEDPA le 04/11/2011 - 23:01

suite de la réponse @ J Lorthiois :
CE Delft estime que la SCBA initiale n'a pas intégré l'aspect emploi dans son bilan coûts/bénéfices car, en dehors des emplois simplement transférés, la croissance en emplois escomptée, liée au développement du trafic, aurait été sensiblement la même sur l'aéroport existant. Ce Delft partage cette façon de voir.

Réaction n°4 

par CEDPA le 01/11/2011 - 17:48

@ rififi44, merci pour votre commentaire.
Des éléments de réponse à vos questions :
- sur le bruit : vous faites allusion au tableau 8, la ligne bruit donne un bénéfice dans les 3 eres colonnes (scénarios 2, 4, 5) qui traitent des scénarios de construction de NDL : c'est donc le bénéfice de moins de population impactée. Pour le scénario 6 de maintien de NA : le bénéfice est à 0 car il reste le même nombre de personnes dans le périmètre de bruit grâce aux différentes mesures préconisées de réduction de bruit, compensant la progression du trafic.  Pour le scénario 7 : le bénéfice est toujours mis à 0 alors qu'il devrait être positif vu que beaucoup moins de personnes se trouveraient exposées, c'est une position prudente du cabinet, expliqué page 38 de l'étude.
- débat localisation / LGV : bien d'accord avec vous. Il n'y aurait pas de débat localisation si ce projet inutile n'existait pas smile
- il n'est pas question d'extension de l'aéroport de Nantes mais d'optimisation. Toutes les mesures du scénario 6 se font sur l'emprise elle même. La solution d'une nouvelle piste (scénario 7) ne serait utile que si le trafic atteignait un volume non supportable de mouvements qui reste à déterminer (60 000 mouvements ????), elle demanderait une emprise supplémentaire de 200 ha sur des zones majoritairement de friches agricoles.

Réaction n°3 

par CEDPA le 01/11/2011 - 17:32

Réponse @Lorthiois
Merci pour votre message. Voici quelques éléments de réponse à vos questions
- L'emploi a été traité dans l'analyse économique initiale du projet (2006) mais pas intégré dans le bilan de la SCBA initiale (dossier F, F7.4). CE Delft n'a pas jugé pertinent de l'intégrer non plus, estimant sans doute que les gains en emplois annoncés se feraient de la même façon sur NA (liés _modestement_ au développement du trafic). Nous transmettons votre question au cabinet et vous donnerons leur réponse.
- L'affirmation que la mobilité diminuera du fait de la création de ce nouvel aéroport est une affirmation de l'étude économique initiale, ce n'est pas la position de CE Delft qui a retenu comme mesure du bénéfice de l'urbanisation l'autre indicateur de l'analyse initiale : le marché immobilier. 
Nous sommes d'accord avec vous sur le fait que la mobilité ne diminuera pas car 1) le déséquilibre nord/sud des emplois dans l'agglomération s'aggraverait ; 2) les dessertes ferroviaires promises ne verront probablement jamais le jour (trop cher)

Réaction n°2 

par Rififi44 le 01/11/2011 - 08:18

d Etude intéressante, mais n'est-elle pas incomplète ? A quel moment prend-on en compte les nuisances et les risques ("négligeables") pour les Nantais ? Ainsi, "NDL = bruit", mais "extension de l'aéroport actuel = bruit 0" sur un tableau. Les Nantais situés sous les couloirs aériens apprécieront... Ceux du pont de la Tortière, là où un avion low-cost a failli s'écraser il y a quelques années aussi..!
n Pourquoi le débat est-il toujours à propos de la localisation de l'aéroport ? Pourquoi ne pas développer les LGV au maximum (en augmentant les correspondance et en baissant le prix des billets) pour les transports pour lesquels c'est possible ?
d Je ne suis pas particulièrement d'accord avec la construction du nouvel aéroport, mais je suis contre l'extension de celui de Nantes (des centaines de milliers de personnes déjà soumises à ses nuisances), or c'est toujours cela qu'on présente malheureusement comme une solution !

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 ] SuivantFin
Prochaines dates
Courriers, Etudes

Fermer Communiqués

Fermer Courriers du CéDpa et réponses

Fermer Echanges avec la DGAC

Fermer Etude Consolidation du sol de NDL

Fermer Etude Optimisation Nantes Atlantique

Fermer Etude Plans d'exposition au bruit (PEB)

Fermer Etude Seuils de plafonnement

Fermer Etude économique indépendante

Fermer L'étude bidon du CG 44

Fermer Travaux pour la médiation

Revue de presse

Lien vers la revue de presse de l'Acipa
(actualisée très régulièrement)
  
ici


si le lien ne fonctionne pas, recopiez cette adresse dans votre navigateur :
http://acipa.presse.free.fr/
Articles/body_articles.htm


Visites

 506195 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

^ Haut ^